Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

Cours cantonal: accidents dus au trafic

Ce cours cantonal est le premier qui réunit les pompiers du Valais Central et du Bas-Valais. Du mercredi 12 au vendredi 15 mars, une cinquantaine de pompiers des CSI A et B de tout le Valais se sont réunis à Monthey (sur l'ancien site des usines Giovanola) pour s'exercer aux nouvelles techniques de désincarcération et s'entraîner avec le nouveau matériel Holmatro que chaque corps a reçu l'année passée.

 

Sous la direction du Lieutenant Colonel Jean Glanzman et de son adjointe le Major Marie-Claude Ecoeur, les cinq sections ont mis en pratique le nouveau "fil rouge" en cas d'accidents qui devrait uniformiser une systématique d'intervention au niveau Valaisan. Les instructeurs Maj Pillet (classe 1), Cap Koenig (classe 2), Cap Favre (classe 3) Cap Udriot (classe 4) et Cap Dietrichs (classe 5) ont fait partager leur expérience au cours des nombreux exercices sur les voitures mises à la disposition des participants.

 

Pour le CSI de Sion, 4 pompiers (Sgt Philippe Proz, Cpl Cédric Fuochi, Cpl Stewe Ostertag et Cpl Steve Vaquin) ont pris part à ce cours 

Journée 1:

Sous un ciel pluvieux, les pompiers valaisans sont accueillis sur le site montheysan. Après une matinée dédiée à la théorie, les choses "sérieuses" débutent après la pause de midi et 2 exercices permettent de découvrir le nouveau matériel et le "fil rouge" en cas d'accidents de la route. L'abordage, ainsi que le calage sont exercés durant ce premier après-midi. En effet, ces 2 permiers aspects sont cruciaux pour la "réussite" de l'intervention. Dans un premier temps, il est primordial de sécuriser les lieux pour éviter un sur-accident et assurer la sécurité des intervenants. Après coup, une fois le dispositif de défense incendie mis en place, il est possible de s'approcher du véhicule accidenté pour le caler et commencer les opérations de désincarcération. Le dernier exercice de la journée nous a permis d'effectuer un dépavillonage du véhicule.

 

cours_desinca_2008_21.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Journée 2:

Pour bien débuter cette deuxième journée, M Hervé Salamin (prof à l'école des ambulanciers et ambulancier à Sierre), formidable orateur, nous a vanté la collaboration nécessaire et efficace entre les différentes forces d'intervention lors d'un accident: la police, les pompiers et le 144 (médecins, ambulanciers, samaritains, etc). Sous ses bonnes paroles, les pompiers sont repartis sur le terrain pour continuer à parfaire les techniques de désincarcération: pivotement du bloc moteur, césarisation latérale, dépavillonnage. Au cours de ces exercices, l'efficacité du nouveau matériel est démontrée. Les outils hydrauliques Holmatro (cisaille, écarteur, vérin, coupe-pédale) permettent l'exécution de manoeuvres très efficaces et impressionantes: rien ne résiste à la force de ces outils (renforts latéraux, charnières, longerons, etc.).

 

cours_desinca_2008_05.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une attention toute particulière est portée à la présence des airbags dans l'habitacle des véhicules. Très rares, il y a quelques années, on en compte de nos jours plus d'une dizaine au sein d'une voiture de nouvelle génération; et leur nombre ne va cesser de croître. Véritable "ange gardien" pour les passagers d'une voiture accidentée, ces airbags peuvent devenir de véritables bombes à retardement pour les intervenants. Un airbag peut sauter à tout moment. La technologie évoluant, ces airbags sont indépendants de la batterie du véhicule et peuvent entrer en action sous un choc, un mouvement du véhicule ou par les outils de désincarcération. Il est donc primordial avant chaque action avec la cisaille ou l'écarteur d'explorer l'habitacle et de dégarnir les plastiques qui cachent les dispositifs de sécurité.

cours_desinca_2008_11.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En fin de journée, les pompiers se feront "les dents" sur une voiture accidentée se trouvant sur le côté. Après découpe, tout le toit pivote pour permettre l'accès au(x) occupant(s) du véhicule. 

Journée 3:

Une théorie sur les nouveaux types de véhicules (GPLc, GNc, Hybrides,Pile à combustible) accueillera les pompiers valaisans. La suite de la matinée est dédiée à l'intervention sur des véhicules sur le toit et démontrera l'importance de caler parfaitement les véhicules. L'accès par le coffre sera nécessaire dans ces cas de figures avec ses implications: contenu du coffre, stabilité, banquette arrières, sièges, relevage des blessés etc). Pour conclure ce cours, 2 exercices d'ensemble sont organisés pour tester les connaissances et les techniques des participants. Dans chaque cas, 2 véhicules avec 2 blessés à leur bord constituent le cadre de l'exercice. Avec brio, chaque sauvetage est effecuté.

cours_desinca_2008_23.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Cap Favre concluera ce cours par une présentation sur les techniques d'interventions sur les poids lourds et les risques inhérents à ce type de véhicule. Un rapport final, ainsi qu'un apéro offert par la municipalité de Monthey mettront un terme aux festivités.

 

Un grand merci aux organisateurs de ce cours!