Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

Cours de consolidation pour porteurs (du 6 au 8 novembre 2008)

En ce début de mois de novembre a lieu à Sion un cours de consolidation pour les porteurs. 5 soldats du feu sédunois y participent:

 

  • Frédéric Karlen
  • Nicolas Gauye
  • Stewe Ostertag
  • David Vaquin
  • Steve Vaquin 

 

Jeudi matin, 25 porteurs sont accueillis par le Lt Col Jean Glanzmann au local du feu, rue de Loèche 34. Rapidement, les 4 classes sont constituées, le programme expliqué et l'instruction peut débuter.

 

Première matinée très chargée. Grâce à 6 modules, les connaissances de base du porteur d'ARI sont rafraîchies et tout le monde est rapidement mis dans "le bain":

- Mise en service des appareils

- Rôle du surveillant

- Responsabilités du chef de groupe

- Signaux et communication

- Pressions de sortie, de repli et de rebroussement

 

Après un repas pris dans l'abri de la protection civile de la Planta, les exercices reprennent:

- Recherche à la Majorie

- Recherche dans les caves du Casino

- MISV: Mesures Immédiates pour Sauver la Vie

- Marche d'aclimatation sur le bisse de Clavoz 

 

Juste le temps de changer de bouteilles et chaque porteur est confronté à une nouvelle situation ou mission: parfois, chef de groupe, chef du fil d'ariane ou surveillant. Après le nettoyage des ARIs et un contrôle d'étanchéité, la première journée touche à sa fin et chaque participant attend avec impatience vendredi pour s'entraîner à la Maison du Feu à Grône.

 

En ce vendredi, c'est le Capitaine David Vocat qui nous accueille et nous présente une théorie sur les nouvelles techniques d'utilisation de la Lance à Débit Variable. De nos jours, avec les nouveaux matériaux de construction, les matières synthétiques dans les meubles, les appareils électroniques, les fumées représentent le danger le plus important pour les pompiers. Plus question de pénétrer dans un appartement en feu sans être équipé d'un appareil de protection respiratoire. En quelques secondes, avec la chaleur et les fumées, les pompiers seraient en situation "mortelle". Le T.O.O.T.EM et le Z.O.T sont quelques astuces / moyens mémotechniques pour évaluer les risques dans une pièce, diminuer la chaleur, combattre les fumées et les risques de Flash Over.

 

Avant de rentrer dans une pièce close, le chef de groupe doit effectuer la procédure T.O.O.T.EM pour essayer d'appréhender les dangers qui peuvent se trouver derrière la porte:

 

T = Toucher:

Du dos de la main, sonder la surface de la porte pour sentir si la porte est chaude = présence de feu. Ne pas saisir la poignée, pour éviter de se brîler la main

 

O = Observer:

Etudier les signes autour de la porte... La couleur de la fumée, si la porte est noircie... Mouiller la surface de la porte et voir si l'eau se condense. Si oui = DANGER

 

O = Ouvrir:

 En restant protéger par l'embrasure de la porte, l'ouvrir. Faire attention à ne pas se faire coincer entre la porte et le mur.

 

T = Tester:

Au moyen d'une giclée d'eau sur le plafond de la pièce, tester la température ambiante. Si de l'eau retombe, la température est supportable; la progression dans la pièce est possible... Si rien ne retombe, DANGER, l'eau s'est immédiatement transformée en vapeur; la température ne permet pas d'y pénétrer... Attention au nuage de vapeur qui risque d'arriver sur le couvre-face! Refermer la porte

 

EM = Engagement Minimal: 

Mètre après mètre, tout en testant la température, les pompiers continuent à progresser. Dès que les signes de dangers sont visibles, s'arrêter, refroidir les fumées, au pire repli.

 

Dans le temps, pour éteindre un foyer, il était d'usage de "noyer" le feu sous des litres d'eau, provoquant d'importants dégats et inondations. Le Z.O.T est une technique pour limiter ces dégâts et pour utiliser plus efficacement le pouvoir de refroidissement de l'eau. Elle consiste par de petits jets à refroidir les fumées et disperser "indirectement" l'eau sur le foyer. Ces lettres ne sont juste un moyen mémotechnique pour illustrer le durée du jet:

 

Z = env 2 secondes

O = env 1.5 secondes

T = env 1 seconde

 

Chacune de ses lettres sont exécutées du plafond vers le sol. En observant les résultats, on diminue les durées d'aspersion.

 

La théorie de l'instructeur est illustrée par 2 petits clips vidéos qui montrent les dangers des fumées et des flash-over. Il est temps de mettre en pratique. Tout le matériel est chargé dans le bus et direction Grône où le Cap Nicolas Coupy et son assistant Stéphane Bertuchoz ont "allumé le feu"! Pendant que l'équipe s'équipe de son ARI, la température et la fumée augmente dans la Maison du Feu.

 

Par 2, est accompagné de l'instructeur, chaque équipe effectue le T.O.O.T.EM avant de pénétrer dans la maison. On teste et constate l'efficacité du "ZOT". Impressionnant. Deuxième phase d'exercice, on s'approche du foyer depuis le 1er étage, en descendant par la cage d'escalier.... L'heure du repas arrive à grands pas et il est temps de procéder au nettoyage sommaire de notre matériel... il en a bien besoin. Les bouteilles, les casques sont couverts de suies et de cendres.

 

Le reste de la journée est dédiée à la recherche dans de grands locaux chez ValRhône et à la Majorie. On constate l'importante du Fil d'ariane et l'importance du préposé à ce poste, c'est la garantie d'une sortie rapide et sûre. Pour conclure, nous usons encore nos genoux dans les dédales de la piste de gaz au local du feu: satané citerne et tuyaux.... obligé d'enlever son appareil pour y passer.

 

Samedi, dernier jour de cours. Le docteur Gattlen nous présente les dangers liés à la fumée et à la chaleur. Chaque participant rejoint son groupe pour continuer les différentes leçons:

- recherche

- Place d'engagement PR

- Caméra thermique et ventilation

- Set anti-chute

 

A 11h, tous les porteurs se retrouvent aux Casernes pour le module "Accident Chimique". Un spécialiste de la CIMO est là pour nous expliquer la collaboration entre les différents intervenants lors d'un tel événement: CSP, CSI A/B, CSI C. Trois équipes sont constituées, chacune avec un maillot de hockey de couleur différente. Chaque groupe exécute sonr rôle: création de la zone 1 et 2, zone de désinfection, triples protection. Le temps file et il est déjà l'heure de faire le repli et d'aller manger.

 

La fin du cours approche; après le test et le sondage du cours, il est temps de faire un nettoyage et un contrôle minutieux de nos appareils. 17h, Jean conclut ce cours cantonal et nous invite à un verre de l'amitié.

 

A tous un grand merci pour l'organisation parfaite de ces 3 journées!

 

Steve